Informations sur la Coordination Hospitalière de Prélèvement d'organes et de tissus

Composée de 7 infirmiers et d’un médecin coordonnateur, l’équipe a pour mission l’organisation des prélèvements et la sensibilisation du grand public et des professionnels de santé.

Présentation générale

Il est important de favoriser le recensement des personnes décédées, susceptibles d’être prélevées et, accueillir les familles afin de recueillir leur témoignage concernant la position du défunt.

L’équipe doit également assurer la coordination, l’organisation et la gestion des prélèvements d’organes et/ou de tissus, dans le respect d’une démarche qualité 24h/24, suite aux examens biologiques et médicaux nécessaires avant le prélèvement.

Enfin, elle assure le respect de l’aspect du corps du défunt et de la bonne réalisation de la toilette mortuaire, avant la restitution du corps à la famille.

Le Don d'Organes

La loi bioéthique, révisée régulièrement relative au don et à l’utilisation des éléments et produits du corps humain a prévu la possibilité d’effectuer des prélèvements d’organes ou de tissus sur toute personne n’ayant pas fait connaître son refus de son vivant.

Si vous êtes favorable au don d’organes, faites le savoir à vos proches. Prenez position : faire un don d’un de ses organes ou de certains tissus après le décès est le geste le plus généreux et le plus utile : il sauve la vie d’enfants, de femmes et d’hommes. Vous pouvez aussi porter sur vous une carte de donneur.

Si vous êtes opposé, vous pouvez exprimer votre refus en demandant à être inscrit sur le registre national des refus informatisé mis en service depuis 1998. Si, en cas de décès, le médecin ne connaît pas votre décision, il devra recueillir le témoignage de votre volonté auprès de votre famille et consulter le registre national.

Pour le prélèvement d’organes et de tissus à visée thérapeutique ou scientifique sur un mineur ou majeur faisant l’objet d’une mesure de protection légale, une autorisation écrite des 2 titulaires de l’autorité parentale ou du représentant légal doit être produite.

 

Le consentement présumé : le prélèvement à des fins thérapeutiques peut-être effectué dès lors que la personne n’a pas fait connaître, de son vivant, son refus. Néanmoins, le témoignage de la famille ou des proches est toujours recueilli lors d’un entretien privé.

 

Joindre la Coordination 
03.24.58.72.41

Bon à savoir

Si la greffe du coeur, des poumons ou foie est vitale, le rein n'en est pas moins précieux. Il améliore la qualité et l'espérance de vie des patients dialysés.
Le don de cornée n'est pas assez mis en avant, elle permet pourtant aux jeunes et aux moins jeunes, de retrouver la vue.